La Russie accuse les États-Unis d’avoir bombardé l’armée syrienne

Des frappes aériennes contre l’armée syrienne, dans une zone où elle est encerclée par le groupe Etat islamique (EI), ont tué plusieurs dizaines de soldats samedi, Damas et Moscou accusant la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Ce bombardement meurtrier intervient au cinquième jour d’une fragile trêve issue d’un accord entre les Etats-Unis et la Russie pour tenter de trouver une solution à la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011 et a fait plus de 300.000 morts.

Une trêve fortement mise à mal

Cette trêve a déjà été mise à mal vendredi avec de violents combats et des civils tués dans des bombardements alors que l’aide humanitaire qui devait être livrée à des villes assiégées n’a pas pu être acheminée.

Moscou et Washington se sont adressés des reproches mutuels pour le non-respect des termes de l’accord de trêve.