Le parti d’Angela Merkel enregistre un net recul aux élections régionales

Le parti conservateur d’Angela Merkel a enregistré dimanche le pire résultat de son histoire pour des élections régionales à Berlin, tandis que la droite populiste a réalisé une percée, selon les sondages sortis des urnes des chaînes de télévision publique.

Selon les chiffres disponibles à 20h53, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande n’a recueilli que 18 % des suffrages, en recul de plus de 5 points par rapport au dernier scrutin de 2011, alors que l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), fer de lance de l’opposition à la politique d’ouverture aux réfugiés dans le pays, fait son entrée dans le parlement local avec 13% des voix, selon ces sondages.

Le parti social-démocrate (SPD) essuie lui aussi à Berlin de fortes pertes par rapport à 2011, mais plus limitées, et il arrive en tête du scrutin avec 22% des voix. Cela devrait permettre au maire actuel Michael Müller, membre de ce parti, d’être reconduit dans ses fonctions. Il a indiqué lors de la campagne vouloir former une coalition de gauche avec les écologistes, et la gauche radicale de Die Linke.

Voir la graphique sur mobile