Le débat du jour: pourquoi le pénis géant de Bruxelles provoque tant de commentaires?

Les réactions sont nombreuses entre ceux qui ne supportent pas la vue d’un sexe et ceux qui s’étonnent encore que les artistes jouent la carte de la provoc.

Journaliste au service Forum Temps de lecture: 1 min

Apparu en une nuit sur le mur d’un immeuble de Saint-Gilles, le pénis géant de Saint-Gilles n’a pas tardé à devenir un sujet de conversation.

Des passants qui n’osent plus lever les yeux lorsqu’ils passent près de la barrière de Saint-Gilles de peur d’apercevoir la fresque tout d’abord. Spontanées, ces réactions peuvent toutefois surprendre : la nudité n’envahit-elle pas fréquemment l’espace public ?

À côté de ces avis gênés, il y a également cet alignement de commentaires dont le moteur reste un étonnement qui n’en est pas moins surprenant : les artistes contemporains n’ont-ils pas fait de la provoc, voire du tapage, une des dimensions de leur travail ? Et, en la matière, les représentations de sexe restent une valeur sûre.

Et vous qu’en pensez-vous : vains ou pas, ces commentaires sur le pénis géant de Saint-Gilles ?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une