Une vidéo dénonçant le harcèlement sexiste fait le buzz (vidéo)

Les filles je n’ai jamais eu peur. Mais aujourd’hui les filles, j’ai peur. Peur de l’homme qui est à côté de moi ”. C’est de cette façon que la narratrice de ce court-métrage dénonce le harcèlement sexiste dans les transports en commun. Dans cette courte vidéo d’un peu plus d’une minute, vous vous retrouvez à la place d’une jeune fille installée dans le métro, victime de la main baladeuse de l’homme assis à côté d’elle.

Un grand succès

Il s’agit d’une vidéo réalisée par François Philau, un ancien agent immobilier de 25 ans, passionné de cinéma, qui a souhaité mettre en avant la problématique du harcèlement subit par les femmes. “ Il fallait le faire du point de vue de la femme car c’est plus percutant. Le ressenti des filles est plus intéressant ”, explique-t-il au Huffington Post. Il a, d’ailleurs, discuté avec plusieurs de ses amies avant de réaliser son mini-film dans le métro de Rennes. L’auteur a, ensuite, posté sa vidéo sur sa page Facebook intitulée “ The Good Mind ” qui a, déjà, été visionnée plus d’un million de fois.

Accusé de racisme

Comme on peut le voir dans le court-métrage, le rôle du harceleur est endossé par un homme d’origine africaine. Un choix qui a été, malgré l’incontestable succès de la vidéo, très critiqué. Beaucoup y ont vu une volonté de renforcer un sentiment de racisme. Pourtant l’explication est bien plus simple : “ On a bien ri quand certains se sont demandé pourquoi l’acteur – qui avait forcément été choisi parmi des centaines d’autres – était black. En fait c’est moi ! C’était simplement plus pratique d’être assis à côté l’actrice pour la guider, car elle avait une caméra vissée sur sa casquette ”, précise-t-il au quotidien Ouest-France.“ Les gens ne réfléchissent pas deux minutes. S’ils prennent le temps de cliquer sur la page, ils verront que le réal est noir ”, s’amuse-t-il.

Voir la vidéo sur mobile

Sur le même sujet
RacismeOuest-France