Antiterrorisme: les chemins de fer allemands menacent de boycotter la Belgique

La Société des chemins de fer allemands va-t-elle interrompre ses liaisons avec la Belgique ? Selon des sources proches de députés européens allemands, la Deutsche Bahn (DB) n’exclut pas de supprimer les liaisons de trains à grande vitesse ICE entre la République fédérale et notre royaume.

En cause ? La volonté du gouvernement fédéral, dans le cadre de son programme de lutte contre le terrorisme, d’étendre le registre des passagers (PNR) à tous les moyens de transport internationaux. Le PNR ne serait donc pas exigé uniquement pour ceux arrivant en Belgique par avion, mais aussi pour les voyageurs qui choisissent le train, le bus ou le bateau.

La DB n’est pas seule à s’insurger. Dans un courrier adressé au Premier ministre, Charles Michel, ainsi qu’au ministre de l’Intérieur Jan Jambon et au ministre des Transports, François Bellot, la communauté européenne des opérateurs du rail (CER) indique que la spécificité du transport en train le rend difficilement compatible avec le PNR et craint une perte d’attractivité du rail par rapport à la voiture personnelle.