35 questions pour découvrir de quels partis vous êtes le plus proche

L’UCL relance son test électoral éducatif en collaboration avec l’Université d’Anvers. Le « test électoral éducatif » s’adresse cette fois aux jeunes en cours d’études secondaires, en vue des élections communales de 2018 et des élections régionales, fédérales et européennes de 2019. Cet outil pédagogique permet aux jeunes de mieux comprendre les enjeux politique et d’apprendre comment exercer leur droit vote.

Le test s’adresse à des jeunes entre 15 et 18 ans. Il permet de sonder l’opinion de l’utilisateur en matière de politique régionale, fédérale, et européenne. Le jeune devra répondre par «d’accord» ou «pas d’accord» aux 35 questions qui lui seront posées, ce qui lui permettra d’établir une liste de partis en fonction de ses opinions. Il devra également donner une appréciation sur les grandes thématiques de société.

«La nouveauté réside dans les explications fournies tout au long des questions et qui ne sont pas nécessairement évidentes», explique l’UCL. Une présentation en vidéo de chacun des partis, ainsi que d’un texte, accompagnent les résultats.

Si la N-VA, le PS, MR, CD&V, l’Open VLD, la SP.A, le CDH, Groen, Ecolo, le FDF ou le Vlaams Belang se retrouvent dans le test, ce n’est pas le cas du PTB, en forte hausse dans les sondages politiques. La raison : seuls les partis qui avaient au moins un représentant au Parlement fédéral lors de la législature précédente (2010-2014) sont repris. « Ce parti sera, sans nul doute, intégré dans le futur Test électoral 2019 », indique l’UCL dans un communiqué de presse.

Sur le même sujet
ÉlectionsUniversité