Un eurodéputé Ukip gravement blessé après une bagarre en plein Parlement

Quand un bourre-pif transporte un eurodéputé du Parlement de Strasbourg jusqu’à l’hôpital... Steven Woolfe, éminent membre du parti europhobe britannique Ukip, pro-Brexit, a été hospitalisé jeudi après un malaise consécutif à une «altercation» avec un collègue de sa formation. C’est l’ex-chef du parti, Nigel Farage, qui l’a annoncé. Selon sa version, Steven Woolfe (48 ans) l’a échappé belle. L’eurodéputé a «perdu connaissance» et a été transporté à l’hôpital dans un état «grave», «après une altercation qui a eu lieu lors d’une réunion des eurodéputés Ukip».

Précision importante: le malaise, survenu vers 12h30, n’était pas immédiatement consécutif à la réunion qu’il a eue dans la matinée avec ses collègues de l’Ukip. Entre les deux, il a en effet pris part aux votes dans l’hémicycle, selon un document consultable sur le site du Parlement.

Mais Woolfe a bien été pris en charge pour une hémorragie cérébrale, consécutive aux coups donnés par un de ses camarades de parti. Cette image de la télévision britannique montrant le député face contre terre a, en tout cas, marqué les esprits.

Il a été pris en charge par les secours sur le lieu même de l’altercation. © Reuters.
Il a été pris en charge par les secours sur le lieu même de l’altercation. © Reuters.

Cet avocat de 48 ans, né le 9 octobre 1967 à Manchester, a indiqué dans un communiqué se «  sentir mieux ». «  Le scanner a montré qu’il n’y avait pas de caillot sanguin dans le cerveau », a précisé le service de communication de Steven Woolfe qui doit cependant passer la nuit à l’hôpital de Strasbourg pour des tests complémentaires.

M. Woolfe a «  perdu connaissance » et a été transporté à l’hôpital dans un état «  grave » «  après une altercation qui a eu lieu lors d’une réunion des eurodéputés UKIP ce matin », avait expliqué M. Farage dans un communiqué, sans autre précision sur l’«  altercation » évoquée.

Steven Woolfe. © AFP / Leon Neal.
Steven Woolfe. © AFP / Leon Neal.