Ceta: la Wallonie met son veto à la signature de l’accord par la Belgique

Les députés wallons ont décidé ce vendredi de mettre leur veto à la signature de l’accord de libre-échange UE-Canada par la Belgique (Ceta).

Au parlement wallon, de très longs applaudissements sur les bancs PS, CDH et Écolo ont prolongé le discours de Paul Magnette (PS) qui s’exprimait sur le traité commercial et économique entre l’Europe et le Canada.

Les derniers mots du ministre-président ont été fermes et clairs à la fois : « Je dirais tout à l’heure au ministre des Affaires étrangères que le parlement a réexaminé la déclaration interprétative de ce traité. Celle-ci n’offre pas de garanties suffisantes. Nous lui refusons donc les pleins pouvoirs : la Belgique ne signera pas ce traité le 27 octobre. »

La porte des négociations entrouverte

Mais le Carolo laisse la porte des négociations entrouverte : « Ce refus n’est pas un enterrement ou un veto définitif. Je lance un appel à de nouvelles négociations, mais sur des bases nouvelles. La manière de négocier les traités doit changer : pourquoi des années de discussion dans le secret si le contenu est bon pour les PME, les agriculteurs, les services publics ? Si c’était le cas, les discussions se feraient dans la transparence. C’est ce que nous réclamons : une nouvelle méthode de travail qui vaudra pour l’ensemble des négociations bilatérales à l’avenir. »