Nobel de littérature: Bob Dylan se tait alors que les critiques pleuvent

Bob Dylan n’en finit pas de surprendre : lauréat du prix Nobel de littérature depuis plus de 24 heures, un choix qui a surpris, le chanteur et compositeur américain n’avait toujours pas parlé vendredi avec l’Académie suédoise qui lui a décerné la récompense.

«  L’Académie a parlé avec l’agent de Dylan et aussi le responsable de sa tournée », a expliqué son chancelier Odd Zschiedrich. Mais pas moyen d’avoir une conversation directe avec le chanteur, qui n’a pas dit un mot sur son prix lors d’un concert jeudi soir à Las Vegas.

« Récompense nostalgique et malade »

Le silence de la star pourrait être gênant pour l’Académie qui doit défendre un choix audacieux et controversé. «  Lui attribuer le Nobel de littérature, c’est affligeant (…) Je trouve que l’Académie suédoise se ridiculise », a ainsi déclaré le romancier français Pierre Assouline, écrivain membre de l’académie Goncourt. L’écrivain Irvine Welsh est plus cruel encore : « Je suis fan de Dylan, mais c’est une récompense nostalgique et malade arrachée aux prostates séniles de hippies bavards », a tweeté l’Écossais.

Manifestement, pour beaucoup, les paroles de chansons ne sont pas de la littérature. D’autres écrivains ont cependant félicité le choix du comité Nobel. Sans compter le soutien massif des fans de l’artiste américain.