Magnette: «La Wallonie fait face à des menaces à peine voilées sur le Ceta»

Alors qu’il ne faisait jusqu’ici état que de pressions très fortes pour que la Wallonie donne son feu vert au traité commercial de libre-échange UE-Canada, le ministre-président wallon Paul Magnette a affirmé lundi que la Région faisait face depuis ces dernières heures à «  des menaces à peine voilées », ce qui ne l’empêche pas de « maintenir le cap ».

«  C’est un combat très difficile, nous subissons parfois même des menaces à peine voilées ces dernières heures », a reconnu M. Magnette (PS), lors d’un débat sur les grandes lignes de sa politique gouvernementale au parlement wallon.

Un nouveau texte attendu

Les discussions vont bon train ces derniers jours sur les demandes wallonnes de clarifications et de garanties pour le Ceta. Paul Magnette dit attendre encore un nouveau texte dans les heures qui viennent. Il réclame le temps nécessaire pour l’examiner et se dit prêt, si ce texte n’est pas satisfaisant, à confirmer le refus wallon. Le socialiste a également évoqué la possibilité que le sommet UE-Canada du 27 octobre soit annulé dans ce cas.

Sur le même sujet
PolitiquePaul MagnettePS