Accueil

Charles Michel: «La Belgique ne peut signer le Ceta sans accord de la Région wallonne»

Le Premier ministre était interrogé dans le cadre du débat sur la politique générale du gouvernement par la cheffe de groupe PS Laurette Onkelinx.

Temps de lecture: 1 min

La Belgique ne peut «  juridiquement et constitutionnellement » signer l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) sans l’accord de la Région wallonne, a indiqué lundi à la Chambre le premier ministre Charles Michel.

Celui-ci était interrogé dans le cadre du débat sur la politique générale du gouvernement par la cheffe de groupe PS Laurette Onkelinx, alors que son homologue Open Vld Patrick Dewael avait appelé à passer outre l’éventuelle opposition de la Région wallonne de manière à éviter le blocage de cet accord entre l’UE et le Canada.

Une « situation très grave »

M. Michel a évoqué lundi une «  situation très grave » alors qu’« une entité est en train de bloquer l’accord qui a été négocié ».

«  Je reçois beaucoup de marques d’inquiétude de personnalités de pays européens et du Canada, de toutes les familles politiques », a encore indiqué le premier ministre, précisant que le gouvernement wallon est presque le seul à ne pas avoir manifesté son soutien.

Mme Onkelinx a répliqué que l’opposition était bien plus large, émanant des classes moyennes, des milieux agricoles et des associations.

À lire aussi D’ultimes manœuvres pour tenter de repêcher le Ceta

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une