André Antoine sur le Ceta: «Non, ça ne sera pas possible de respecter l’ultimatum!»

Le président du parlement wallon a affirmé que la Wallonie ne se prononcera pas sur le traité de libre-échange avec le Canada avant ce lundi soir.

Temps de lecture: 1 min

Ç a ne sera pas possible de respecter l’ultimatum  ! » a affirmé ce lundi matin le président du parlement wallon sur les ondes de Bel RTL. Selon André Antoine, le parlement wallon ne pourra pas donner de réponse positive à l’accord sur le traité de libre-échange entre l’Europe et le Canada pour ce lundi soir. C’est pourtant ce qu’avait demandé Donald Tusk, pour être fixé sur la tenue - ou non - du sommet Europe-Canada de ce jeudi 27 octobre.

Selon lui, « Nous voulions la transparence, nous voulons que la démocratie soit respectée. ». André Antoine dénonce le manque de transparence général des traités européens mais concède toutefois que de nombreuses concessions ont été faites. Selon lui, « jamais un traité européen n’a autant progressé » mais « ce n’est pas suffisant ».

Le député appelle à « mettre de l’ordre dans la marmelade de textes » qui composent le traité. Il évoque ici le traité en lui-même mais aussi ses annexes, ses déclarations interprétatives, les échanges de courriers… Comme il l’explique ensuite, il souhaite que le contenu des dernières négociations soit transposé dans les textes officiels.

La vidéo sur mobile

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une