Le Belge le plus riche quitte le pays: une perte de 70 millions pour la Belgique

Alexandre Van Damme, le Belge le plus riche et l’actionnaire individuel le plus important d’AB InBev, a décidé de déménager en Suisse, rapportent De Tijd et Médor.

Fin août, M. Van Damme (54 ans) a acheté un domaine de plus de 21.000 m2 à un jet de pierre du village suisse de Chéserex, près de Genève. Cet achat serait bien plus qu’un investissement immobilier. Plusieurs sources ont en effet confirmé aux médias que l’homme déménageait dans le village helvète.

Combien cela coûterait à la Belgique ?

Dans leur dossier consacré à l’héritier d’AB InBev, De Tijd et Médor évoquent plusieurs raisons à cet exil : le climat de peur régnant sur Bruxelles depuis les attentats du 22 mars, la diffusion de son portrait par la RTBF et… l’éternelle peur de l’enlèvement. Mais Alexandre Van Damme n’a pas complètement coupé le cordon avec la Belgique : il reviendrait régulièrement travailler en jet privé dans ses locaux à Saint-Gilles, ou applaudir son club de cœur : les « Mauves ».

Cette domiciliation suisse aurait également un parfum fiscal, toujours selon nos confrères. A Chéserex, dans le canton de Vaud, Alexandre Van Damme sera uniquement soumis à un forfait fiscal (131.000 euros par an, en moyenne). Une somme dérisoire pour quelqu’un qui touche des millions de dividendes chaque année (plus fortement taxés en Belgique).

Que représente, dès lors, ce départ aux yeux de la Belgique ? Environ 70 millions d’euros pour le fisc belge, d’après l’économiste Geert Noel, interrogé par Het Laatste Nieuws. « Cette somme astronomique correspond au précompte mobilier sur le dividende que Monsieur Van Damme perçoit d’AB Inbev. En sachant que ce dernier est passé de 15 % à 30 % en l’espace de cinq ans en Belgique, il n’y a pas mieux pour chasser les riches de chez nous ! » explique-t-il.