Attentats à Bruxelles: un des auteurs impliqué dans un trafic d’art en Belgique

La Belgique est depuis longtemps un pays de destination pour les antiquités et autres objets culturels provenant de trafics.

Temps de lecture: 1 min

Un des auteurs des attentats terroristes du 22 mars à Bruxelles a activement participé à un trafic d’oeuvres d’art en Belgique, révèle jeudi Paris Match, qui se base sur des sources françaises proches de l’enquête. Le magazine ne précise cependant pas son identité. Interpol craint d’ailleurs que la décision de démanteler la cellule «Art et Antiquités» de la police fédérale ne transforme la Belgique en plaque tournante européenne du commerce illicite d’oeuvres d’art et d’antiquités, qui finance le terrorisme international.

«La Belgique, qui est déjà depuis longtemps un pays de destination pour les antiquités et autres objets culturels provenant de trafics ou de fouilles illicites, attirera assurément encore davantage les trafiquants», écrit l’organisation internationale de police dans un e-mail confidentiel adressé au début du mois septembre à la chancellerie du Premier ministre Charles Michel et consulté par Paris Match.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une