Ceta: un accord intra-belge a été trouvé

Les négociateurs ont abouti à un accord intra-belge sur le Ceta ce jeudi vers 12h. Le texte de l’accord a été envoyé directement au Comité des représentants permanents auprès de l’Union européenne (COREPER).

Les différents partenaires concernés ont convenu d’avoir une réponse de leurs parlements respectifs au plus tard pour vendredi minuit.

« Un accord important pour tout le monde »

« Le dernier mot revient aux parlements », a déclaré le Premier ministre Charles Michel. « C’est un accord très important pour les entreprises, l’activité économique. Un accord qui pèse 12 milliards d’euros »

Des propos renforcés par le ministre des Affaires étrangères : « C’est un excellent accord et un modèle pour la suite. Il y avait des préoccupations légitimes ». « C’était important aussi pour la Belgique qu’on ait pu trouver le chemin » d’un accord, a insisté Didier Reynders.

De son côté, Paul Magnette a affirmé que ce qui a été obtenu est « important pour les Wallons et pour tout le monde ». « L’enjeu, c’est le monde dans lequel nous voulons vivre et la régulation », a conclu le ministre-président wallon. Il s’est également excusé auprès des partenaires européens pour le temps pris par la Belgique pour trouver un accord.

Voir la vidéo sur mobile

Un accord, et maintenant ?

Même si un accord intra-belge a été trouvé jeudi 12h, il reste encore plusieurs étapes à franchir.

Il faut en effet soumettre le texte belge aux 27 autres Etats membres de l’Union européenne. Le texte de l’accord a été envoyé directement au Comité des représentants permanents auprès de l’Union européenne (COREPER). Les 27 vont analyser le projet.

Si les Européens valident ce texte, il devra encore être analysé par les parlements (wallon, Communauté française, Cocof). Les différents partenaires concernés ont convenu d’avoir une réponse de leurs parlements respectifs au plus tard pour vendredi minuit.

Suivre toutes les dernières informations en direct