Bill Gates: «Une présidente américaine, ce serait un grand progrès»

Le milliardaire américain craint l’effet qu’un repli sur soi pourrait avoir sur la coopération internationale et souligne le défi de la crise des réfugiés en Europe.

Temps de lecture: 1 min

A lire sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une