Accusée de fraude, Marine Le Pen devrait payer 340.000 euros à l’Union européenne

La présidente du FN aurait utilisé cette somme pour rémunérer deux assistants qui n’auraient travaillé que pour son parti en France.

Temps de lecture: 2 min

L’Union européenne réclame près de 340.000 euros à Marine Le Pen, estimant que la députée européenne française a perçu cette somme pour rémunérer deux assistants qui n’auraient travaillé que pour son parti d’extrême droite, le Front national (FN), a-t-on appris lundi de sources concordantes à Bruxelles.

L’organisme antifraude de l’UE (Olaf) a demandé le 2 août au Parlement européen de recouvrer 339.946 euros, somme correspondant aux salaires versés à deux assistants parlementaires de Marine Le Pen, Thierry Légier et Catherine Griset, selon une source parlementaire et une source proche de l’enquête, confirmant une information de deux organes de presse français, le site Mediapart et l’hebdomadaire Marianne.

Thierry Légier a perçu ces salaires en 2011 et Catherine Griset de 2010 à 2016.

Le 30 septembre, le PE a donné quatre semaines à Marine Le Pen pour faire des observations, mais celle-ci n’a à ce jour pas répondu, d’après la source proche de l’enquête.

Le FN se défend

«  Nous n’avons pas répondu au courrier du Parlement car on ne nous a toujours pas communiqué le rapport d’enquête de l’Olaf », a déclaré l’avocat de Mme Le Pen, Marcel Ceccaldi, ajoutant qu’il déposerait un recours devant la Cour de justice de l’UE pour l’obtenir.

«  Comment peut-on séparer le travail d’assistant d’un député européen et ses activités auprès de la présidente d’un grand parti politique ? Les questions européennes et les questions sociétales françaises comme les flux migratoires ou l’espace Shengen sont intimement liées », a-t-il avancé.

Il dénonce également une «  manœuvre » pour «  gêner l’action Mme Le Pen au Parlement européen » et «  tenter de lui faire du tort avant la présidentielle » de 2017 en France.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une