Accueil

Mais qui est donc Jules Jean Vanobbergen ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

entretien

Jean nous donne rendez-vous jeudi dernier à 14 heures au Greenwich, un vieux café calme, fraîchement rénové, du centre-ville. Perpétuellement bronzé – il vit à Grand-Bigard mais adore voyager –, Jean est détendu et souriant. Il sait qu’il n’a pas face à lui son premier fan mais accepte néanmoins de se livrer comme jamais. Sans non plus tomber dans « Les orages de la vie », qu’il refuse de faire. Deux heures durant, le chanteur nous a livré son cœur, avec émotion et honnêteté.

D’abord merci pour cette rencontre…

Il fut un temps où vous m’avez un peu déprécié. Du coup, je suis content de vous donner l’occasion de mieux découvrir le personnage. J’ai commencé en 1953. J’ai eu l’occasion de rencontrer Brel et beaucoup d’autres. C’est méconnu. Je suis un peu Dr. Jekyll et Mr. Hyde car ma vie de tous les jours est très différente de ce que je fais. Ce que j’ai fait en disques, ce sont des fantasmes, des délires, comme Jean-Luc Fonck.

Justement, commençons par le début.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs