S'identifier S'abonner

Migrants: violences et expulsions illégales par la police italienne

Amnesty international dénonce les pratiques en cours dans les hotspots italiens. L’ONG pointe la responsabilité de l’UE.

Journaliste au service Enquêtes

Par Lorraine Kihl

Temps de lecture: 1 min

C’est un rapport au vitriol que livre aujourd’hui Amnesty international sur la situation dans les hotspots italiens. Les hotspots, ce sont ces lieux d’accueil immédiat où les migrants débarqués peuvent enregistrer leur demande d’asile. S’ils le souhaitent.

Après 174 entretiens approfondis, l’ONG a pu constater des défaillances graves : expulsions illégales et violences. Nombre de réfugiés et migrants interrogés disent ainsi avoir été forcés de soumettre leurs empreintes pour s’enregistrer : frappés, soumis à des décharges électriques, voire dans deux cas à des humiliations sexuelles.

L’organisation pointe la responsabilité de l’Union européenne dans ces exactions. « Déterminés à limiter l’afflux des réfugiés et des migrants vers d’autres États membres, les dirigeants de l’UE ont poussé les autorités italiennes à la limite – voire hors – de la légalité », a déclaré Matteo de Bellis, spécialiste de l’Italie à Amnesty International.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Bons plans Comparateur Guide d'achat Codes promos Belgique Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP