Une valise, symbole de l’actualité pour l’Opération 11.11.11

C’est l’histoire de Salam, une fillette réfugiée et originaire d’Érythrée, qui débarque à Bruxelles et fait la connaissance, dans sa nouvelle école, d’un petit Bruxellois de huit ans, Dominique. Le décor est vite planté par Collette Nys-Mazure, une écrivaine originaire de Wavre mais domiciliée aujourd’hui à Tournai. C’est à elle que le Centre national de coopération au développement (CNCD), plus connu pour son Opération 11.11.11, a fait appel pour sa cinquantième campagne de solidarité qui démarre ce jeudi 3 novembre et doit se terminer le 13 novembre.

« J’ai tout de suite voulu confronter deux mondes différents, avec un petit garçon un peu bedonnant, mal dans sa peau avec un prénom à la fois masculin et féminin, et une petite fille qui a fui son pays et qui tente de s’intégrer, nous explique Colette Nys-Mazure, qui avait été contactée par Tania Farkh, du service Communication du CNCD. Et j’ai souhaité travailler avec les dessins d’Aurélia Higuet qui vont directement à l’essentiel. Comme cette valise en couverture, cette maison que l’on transporte. Le tout, en pensant au mot “hôte” qui a la particularité de désigner à la fois la personne qui donne l’hospitalité et celle qui la reçoit. C’est étrange, non ? »

Un livre pas comme les autres, intitulé Ma maison, c’est là où j’habite, vendu au cours de cette campagne de solidarité au prix de 12 euros et qui s’adresse aux écoles puisqu’on y trouve des petits jeux participatifs, pour casser les préjugés et aller à la rencontre des autres.

Coller à l’évolution du monde

Voilà qui colle à l’actualité d’une association créée en 1966 par les grands piliers de la société belge (chrétien, socialiste, libéral), à l’époque pour éradiquer la faim dans le monde. Comme nous l’explique Anne Van Ruymbeke, du CNCD, « cet objectif s’est vite transformé en défense des droits à partir des années 1980, allant de la lutte contre l’apartheid jusqu’à l’accueil des réfugiés chiliens en passant par l’abolition de la dette du tiers-monde. Aujourd’hui, nous avons un nouveau logo et un nouveau slogan nous orientant pour un monde juste et durable. »

L’Opération 11.11.11 a ainsi permis l’an passé de financer 39 programmes et projets portés par 27 organisations non gouvernementales et 14 directement portés par les partenaires du Sud du CNCD. Cela allait de la création d’organisations paysannes au Laos, afin d’améliorer les pratiques agricoles et l’accès aux marchés, en passant par le renforcement de groupes de femmes dans la promotion des légumes et l’amélioration de la nutrition des enfants au Pérou, en passant par la création de groupements de gestion forestière plus durable au Burkina.

« L’objectif est de récolter plus que le 1,4 million d’euros de l’année et, en Brabant wallon, d’atteindre les 95.000 euros, contre 75.000 euros l’an passé, conclut Stéphanie Triest, l’attachée de presse du CNCD. On recherche encore des bénévoles sur Jodoigne, Hélécine, Orp-Jauche, Chaumont-Gistoux, Walhain, Genappe, Court-Saint-Étienne, Mont-Saint-Guibert et Villers-la-Ville. »