L’UCM: «Océade a été sacrifié au profit du projet Neo»

L’Union des Classes moyennes regrette que cette institution du domaine des loisirs disparaisse.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 1 min

Le parc aquatique bruxellois, Océade, va fermer en janvier 2017 à cause du projet Neo, que l’Union des Classes moyennes (UCM) critique fortement. « C’est, dans le domaine des loisirs, une institution qui disparaît », déplore l’UCM, avant de souligner la responsabilité de la Région et la Ville de Bruxelles qui « sacrifient tout au profit du projet Neo ».

L’UCM regrette particulièrement la volonté des autorités bruxelloises de persévérer dans ce projet, qui verra la création d’un mégacentre commercial alors que Docks Bruxsel vient d’ouvrir. L’Union met en avant la particularité d’Océade dans l’offre touristique bruxelloise par rapport à un énième centre commercial qui « ne dispose pas encore des autorisations nécessaires pour son démarrage ». L’organisation précise également qu’« une procédure de changement d’affectation du sol est en cours » pour la deuxième fois et que « rien ne dit que la seconde tentative aura plus de succès ».

L’UCM conclut enfin que «  l’acharnement à créer Neo coûte que coûte démontre une nouvelle fois le manque de vision et de cohérence dans le développement commercial de la Région de Bruxelles-Capitale ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une