Charge verte en faveur du e-Villo

Bruxelles n’est certes pas la Suisse mais ses montées décourageraient plus d’un cycliste en herbe. Les écolos souhaitent voir surgir le vélo à partager mû à l’électricité sans hausse de coût pour l’usager.

Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

O n va ouvrir les pourparlers avec JC Decaux pour voir s’il est possible techniquement et financièrement d’injecter, au moins partiellement, des Villo électriques sur le réseau ». Des propos signés Pascal Smet (SP.A) en septembre 2014 alors qu’il reprenait les rênes de la mobilité au sein du gouvernement bruxellois.

« Nous n’avons pas attendu Pascal Smet pour nous pencher sur ce dossier » assène Arnaud Pinxteren (Ecolo, opposition) qui avec trois députés Groen (Annemie Maes, Bruno De Lille et Arnaud Verstraete) a déposé, ce mardi au parlement bruxellois, une proposition de résolution visant à introduire le Villo électrique sur les routes de la capitale. « Dès 2012 (Ecolo était alors au gouvernement), le gouvernement a pris contact avec JC Decaux afin d’analyser la possibilité d’introduire des Villo électrique ».

En ligne de mire : la faisabilité technique. « Des études et des tests ont été menés et on s’est réjoui de voir qu’au printemps 2015, JC Decaux a annoncé avoir abouti », poursuit Arnaud Pinxteren.

Une batterie amovible

Sur le site de l’opérateur privé, on peut ainsi en apprendre un peu plus sur le vélo électrique en libre-service décrit comme une révolution dans le transport de proximité. « Le e-VLS a nécessité trois années de recherche et développement pour transformer un système complexe en une solution simple et performante bénéficiant de nombreuses innovations ayant fait l’objet de brevets : une batterie légère et amovible, une signalisation automatique en cas d’oubli de la batterie sur le vélo, et une connectivité avec le smartphone de l’utilisateur via une application dédiée », communiquait ainsi l’entreprise en avril 2015.

Compatible avec les bornes actuelles, l’engin serait donc muni d’une batterie que l’usager garderait en sa possession. Avec une autonomie de dix kilomètres. « Soit quatre fois la distance moyenne parcourue à vélo en libre-service », souligne-t-on encore chez JC Decaux.

« Ce système n’est pas encore opérationnel mais il devrait l’être début 2017 à Paris », reprend Arnaud Pinxteren qui, avec ses pairs, souhaiterait donc que le gouvernement actuel entame les pourparlers pour déployer les e-Villo à Bruxelles. Avec certains garde-fous. « Cela va contribuer à l’augmentation de la part modale du vélo et c’est évidemment très bien mais nous mettons tout de même deux balises importantes. Ce système ne doit pas être financé par encore plus de publicité dans l’espace public, on est déjà servi et en outre, cela ne doit pas engendrer de surcoût. Le seul que l’on puisse imaginer, c’est la caution concernant la batterie ».

Une fois présentée en commission infrastructure, en l’absence du ministre Pascal Smet, excusé, la proposition n’a toutefois pas franchi l’écueil du vote. « La volonté de voir se développer le Villo électrique est partagée par tous, a planté Serge de Patoul (Défi). Il s’agit donc d’une résolution pour énoncer une évidence alors que théoriquement ce genre d’initiative doit normalement être une indication donnée par le parlement pour pousser le gouvernement à être acteur dans un dossier. Or, c’est déjà le cas, laissons le travailler ». Côté MR (opposition) Anne-Charlotte d’Ursel a répondu aussi sec : « le ministre dit y travailler mais rien n’avance depuis des années », a-t-elle dit tout en soulignant que son groupe s’abstiendrait lors du vote, la députée libérale jugeant notamment contre-productif d’interdire toute hausse du tarif ou de la publicité avant même d’ouvrir les négociations.

Pas de quoi décourager les auteurs de la proposition. « Nous utilisons toutes les armes à notre disposition pour ce qui nous paraît être une priorité », a conclu Arnaud Pinxteren en annonçant son intention d’interpeller le ministre quant à l’état d’avancement du dossier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une