Mertens décevant: les notes des Diables après Pays Bas - Belgique

Voici les différentes notes des quinze Diables rouges qui ont joué contre les Pays-Bas, ce mercredi.

Simon Mignolet (6) : Titulaire pour la première fois depuis la victoire face à l’Italie (3-1) voici près d’un an (13 novembre 2015), il a connu un début de rencontre assez calme avant d’intervenir à deux reprises de manière très autoritaire devant Janssen (12e et 14e). Il ne peut rien faire sur le penalty de Klaassen (38e). En 18 sélections, il a gardé seulement à deux reprises ses filets vierges. En seconde période, il a été attentif sur les quelques ballons mais n’a pas vraiment été mis en danger. Un match très frustrant pour lui car il n’a pas eu un seul véritable arrêt à faire mais il encaisse un but.

Jan Vertonghen (5) : Sur le côté gauche de la défense à trois, il n’a pas été très souverain dans ses interventions défensives. En début de rencontre (12e), son manque de communication avec Ciman sur un ballon aérien (12e) aurait pu coûter cher. Il commet une faute assez grossière sur Lens dans le rectangle (38e). En seconde période, il n’a pas été mis en danger sur son flanc et s’est contenté de diriger le secteur défensif avec Laurent Ciman en communiquant à de nombreuses reprises. Offensivement, il n’a rien apporté lors des phases arrêtées et n’est monté à aucune reprise sur son flanc gauche.

Laurent Ciman (6) : Placé au centre, il a très bien dirigé sa défense sauf à la 12e où sa mésentente avec Vertonghen et sa tête en retrait pas assez appuyée ont failli coûter un but. Après ce couac au niveau de la communication, il a encore plus parlé mais n’est pas tout blanc sur la phase qui amène le penalty. En seconde période, il a aussi été très présent dans les airs pour dégager des ballons aériens. Au niveau de la construction, il a effectué plusieurs transversales (1re, 22e, 26e, 60e) et passes à ras de terre très précises dans la verticalité. Il se sent très à l’aise dans ce système à trois.

Christian Kabasele (6) : Après onze présences sur le banc, il a fêté ses premières minutes avec les Diables en remplaçant au pied levé Vincent Kompany en tant que titulaire. Il est très bien rentré dans la rencontre à l’image de sa belle intervention devant Janssen (6e). Très proche de son homme, il n’a pas laissé le temps à l’attaquant hollandais de se retourner (20e) sur son deuxième duel en un contre un. Comme toute la défense belge, il a souffert durant le troisième quart d’heure avant de réaliser une deuxième période très correcte en étant toujours assez proche de son homme et propre dans ses interventions.

Thomas Meunier (6) : Assez discret sur son flanc, le latéral droit du Paris Saint-Germain a tout de même été très intéressant dans ses courses offensives et a assuré le job derrière sans jamais trembler ou s’énerver. Il a cherché des relais dans l’axe du jeu mais a régulièrement dû revoir ses plans et acter une circulation de balle vers l’arrière. Son centre puissant et précis balancé dans la boîte et dégagé en catastrophe par Jeffrey Bruma (12e) démontre que le collectif belge aurait tort de se priver de ses qualités de passeur et d’infiltreur. Touché dans un duel avec Georginio Wijnaldum en fin de première mi-temps, il a été remplacé à la pause par Thomas Foket. Une mesure de précaution, sans doute.

Axel Witsel (6,5) : Juste devant les trois défenseurs, il s’est montré très disponible pour demander le ballon en phase de construction. Il a tenté quelques incursions offensives comme son tir contré juste après le quart d’heure sur une talonnade de Hazard qui prenait la direction du cadre. Très belle récupération peu avant la demi-heure où il arrache le ballon dans les pieds de Klaassen avant de se faire faucher par ce dernier. En seconde période, il a touché de nombreux ballons pour tenter d’apporter de la consistance au jeu offensif des Diables mais sans grand succès. Le vrai patron du milieu de terrain, c’est lui.

Steven Defour (5,5) : Souvent dans les parages de Sneijder durant une bonne partie de la rencontre, il s’est surtout contenté d’un rôle très défensif au milieu de terrain. Il était le premier joueur à redescendre très bas dans le jeu quand les Hollandais pressaient. Durant toute la rencontre, il a été assez discret au niveau de son impact dans le jeu. Il s’est surtout contenté de bien se positionner pour couper les lignes de passes hollandaises au milieu de terrain. Il n’a mis qu’une seule fois le nez à la fenêtre en étant à la réception d’un corner (57e). Il a souffert physiquement en fin de match.

Yannick Carrasco (7) : À l’origine de la première incursion ponctuée d’une frappe déviée du bras par… Dries Mertens (2e), il a remis le couvert en profitant d’une balle en profondeur de Jan Vertonghen mais son centre tendu à destination de Thomas Meunier a bien été dégagé par Virgil van Dijk (17e). Avec les glissements de position d’Eden Hazard et de Dries Mertens, il a été parfois moins présent dans la construction mais a toujours fait un très bon usage de la gonfle. Sur une action individuelle, il aurait même pu (dû ?) obtenir un penalty. Qu’importe, son abnégation a été récompensée avec ce but égalisateur tombé suite à une frappe déviée (82e). Sa 3e rose en 14 sélections.

Kevin De Bruyne (5) : L’entraîneur fédéral avait émis l’hypothèse de faire souffler son « playmaker » mais « KDB » était bel et bien aligné aux côtés d’Eden Hazard pour épauler le « pauvre » Dries Mertens. Toujours capable de glisser des délicieux ballons à ses partenaires ou de profiter des phases arrêtées pour faire plier la défense adverse, le Gantois a été fort peu incisif et s’est parfois compliqué la tâche en optant pour des idées assez hasardeuses alors que d’autres solutions s’offraient à lui. Son seul essai valable, sur coup franc (33e), n’a pas trouvé le cadre. Le Citizen a finalement semblé en quête d’un second souffle qui n’est jamais arrivé. Son remplacement était sans doute nécessaire.

Eden Hazard (6) : Toujours détenteur d’un brassard qui l’invite à se montrer énergique, le Brainois a été un point d’appui persistant pour ses coéquipiers. Profitant d’une liberté d’action étendue, il a multiplié les accélérations et les petites combinaisons sans pour autant se montrer très dangereux. Harcelé (5 fautes commises sur sa personne en 1re période) par des Hollandais qui l’ont obligé à descendre progressivement dans le jeu. Il a eu le mérite de ne jamais baisser les bras et de tenter un maximum de choses. Sans un spectaculaire arrêt de Maarten Stekelenburg (86e), il aurait même pu donner la victoire aux Diables. Mais la réussite n’était décidément pas avec lui, hier.

Dries Mertens (4) : Pas de Romelu Lukaku ou de Christian Benteke dans le onze de base mais un rôle de faux « neuf » inattendu offert à Dries Mertens. Un challenge que le Louvaniste a dû dompter avec les précautions d’usage, même si l’actualité liée à son club de Naples (absence longue durée d’Arkadiuz Milik) le prédisposait sans doute à une telle initiative. Son registre naturel est forcément bien distinct de celui des purs attaquants de pointe et s’étale à travers une généreuse vivacité d’action. Sauf qu’il a (trop) souvent couru dans le vide et touché très peu de (bons) ballons.

Thomas Foket (5) : Rentré au repos à la place de Meunier dans sa position de prédilection, il a été très discret et s’est surtout contenté de bien tenir sa position. Offensivement il n’a pas apporté un plus en se proposant très rarement sauf sur un bon centre (79e).

Thorgan Hazard (N.C.) : Monté à la place de De Bruyne à la 63e, il a été très discret dans ses premières touches de balle avant d’adresser un centre impeccable à ras de terre pour Romelu Lukaku (78e). Il a semblé libéré après cette action et a été plus présent dans le jeu lors des dix dernières minutes.

Romelu Lukaku (N.C.) : Rentré pour apporter un véritable point d’appui dans le secteur offensif à la place de Mertens (63e), il a combiné assez intelligemment avec Eden Hazard dans son rôle de pivot. Il se procure une belle occasion (77e) mais son tir est dévié par un défenseur hollandais avant de rater l’immanquable dans le petit rectangle sur un centre à ras de terre. Il place encore le ballon au-dessus du cadre après un bon service de Carrasco dans le petit rectangle. Très bonne passe en fin de rencontre pour lancer Eden Hazard (85e) en profondeur.

Youri Tielemans (N.C.) : Rentré au jeu à huit minutes du terme juste après l’égalisation à la place de Defour, l’Anderlechois a fêté sa première cap avec les Diables. Sur son premier ballon, il le récupère très bien (85e) pour lancer Eden Hazard en contre.