Le forfait de François Hollande vu par les caricaturistes

Au-delà de toute considération politique, la défaite de Nicolas Sarkozy et le renoncement de François Hollande, qui a annoncé hier qu’il ne se représenterait pas, c’est à la fois une très bonne et une très mauvaise nouvelle. Très bonne parce que son annonce, tout comme le fiasco de Sarkozy, a donné lieu à un raz-de-marée de dessins de presse franchement tordants. Très mauvaise nouvelle parce que, maintenant que ces deux-là ne font plus ou ne feront bientôt plus partie du paysage politique, les caricaturistes vont beaucoup moins s’amuser et nous avec eux.