Syndrome de fatigue chronique: les séances de kiné seront moins remboursées

A partir de janvier prochain, les personnes souffrant de fibromyalgie ou du syndrome de fatigue chronique (SFC) n’auront plus droit qu’à 18 séances au lieu de 60. Le remboursement de la kinésithérapie pour les personnes atteintes de fibromyalgie ou de fatigue chronique va être diminué. Actuellement, ces patients ont droit à un traitement de 60 séances de 30 minutes, renouvelable. A partir du 1er janvier 2017, ils se verront rembourser 18 séances de 45 minutes et ce sera non renouvelable. Ils auront toutefois droit à 18 séances supplémentaires pour pathologies courantes (de 30 minutes).

Une note médiocre

« Une procédure qui peut être renouvelée autant de fois que l’état du patient le nécessite », glisse-t-on au cabinet de la ministre fédérale de la santé, où l’on souligne que la décision a été prise en commission du remboursement de l’Inami, qui regroupe l’administration et les mutuelles, sans remarques particulières. La raison ? Un rapport récent du KCE, le centre d’expertise des soins de santé, qui donne une note médiocre à l’efficacité des séances de kiné pour les patients atteints de fibromyalgie ou du syndrome de fatigue chronique.

Près de 3 % de la population en souffrirait, à des degrés divers. L’activité physique, dont la kiné, aide toutefois fortement certains des patients qui en souffrent.

A lire sur Le Soir + en intégralité