La Grand-Place de Bruxelles plongée dans le noir en solidarité avec Alep

Bruxelles voulait marquer le coup. Les lumières de la Grand-Place de Bruxelles ont été éteintes jeudi soir entre 19 et 19h30, en solidarité avec la population d’Alep en Syrie. Pas de discours, pas de musique… L’une des plus belles places du monde s’est simplement plongée dans le noir, à l’image d’un pays plongé dans les ténèbres depuis plus de 5 ans.

© René Breny - Le Soir
© René Breny - Le Soir

Plusieurs dizaines de personnes ont malgré tout allumé des bougies et étendu les drapeaux des révolutionnaires syriens sur la place.

Voir la vidéo sur mobile

Sur Twitter, les échevins Karine Lalieux, Philippe Close ainsi que le bourgmestre de la Bruxelles Yvan Mayeur ont partagé des photos ou des vidéos de la Grand-Place après 19 heures. «En solidarité avec Alep», ont-ils écrit.

Voir la vidéo sur mobile

L’initiative d’éteindre les lumières émanait d’un collectif de citoyens et d’associations solidaires des victimes civiles d’Alep. La Ville de Bruxelles a soutenu l’idée. La veille, la Tour Eiffel à Paris avait elle aussi coupé le courant en solidarité avec les Alépins.