L’univers de Mirbeau sur scène

Antoine Juliens met en scène l’univers littéraire d’Octave Mirbeau, mort il y a cent ans. Des comédiens professionnels et amateurs, en résidence à Rouvroy, présenteront leur spectacle en janvier.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

A peine ouvert, déjà bouillant. Le ROx, vaste centre sportif et culturel de la commune de Rouvroy, a déjà proposé depuis son ouverture une série de spectacles tous azimuts. Mais il s’est aussi lancé dans une aventure plus « osée », sous la forme d’une résidence d’artistes autour de l’œuvre d’Octave Mirbeau, dont le centenaire de la mort sera célébré en 2017. Le centre culturel de Bertrix s’est aussi associé à la démarche.

Mais qui est donc cet homme finalement peu connu du grand public, si ce n’est par l’intermédiaire de ses pièces Les affaires sont les affaires et Le journal d’une femme de chambre ? Ecrivain, journaliste, critique d’art, Mirbeau a une œuvre pour le moins solide, qui est défendue et mise en valeur par une « société Mirbeau », en France, qui a depuis deux ans une antenne en Belgique sous la houlette de Michel Bourlet, qui travaille à la mise en place de publications, conférences, etc.

C’est dire si la résidence de la Cie Teatr’Opera et la création d’une œuvre originale par Antoine Juliens sont importantes dans le cadre de cette année jubilaire. Originaire de Virton, cet artiste qui vit désormais à Paris avait créé voici deux ans un grand Oratorio pour la paix, dans le cadre des commémorations du centenaire de 14-18, joué dans le stade de Virton.

Mirbeau, cette fois, constitue sa matière première et il vit en fusion complète avec son œuvre. Cette création intitulée Rédemption ou la folie du toujours mieux va couvrir toute son œuvre et lui donnera une belle résonance. Le projet est né il y a 3 ans et a pu se concrétiser grâce à la commune de Rouvroy et au centre culturel de Bertrix, et au soutien de la Province. « Ce ne sera pas du théâtre d’images, mais de l’émotion pour les spectateurs, dit-il. Chaque scène est porteuse de quelque chose de fort. Le burlesque alternera avec le tragique, c’est une prise de conscience sur l’art aujourd’hui, sur notre monde. » De quoi faire découvrir Mirbeau, le journaliste influent, le critique d’art défenseur des avant-gardes, le pamphlétaire redouté, le romancier novateur, le dramaturge talentueux et d’autres facettes d’un paysage où se dressent le beau, le vrai et le juste.

Acteurs professionnels et amateurs

Le public, mais aussi les écoles pourront se faire une idée de cette création en avant-première, lors de répétitions, à Rouvroy et à Bertrix. Même si le milieu scolaire semble pour l’heure assez timide en termes de répondant… Antoine Juliens espère pourtant avoir des échanges, au-delà de la création de décors réalisés par les élèves de Pierrard.

José Guillaume, président de la Région autonome communale qui gère le ROx, s’est dit surpris par cette pièce, au départ. «  Mirbeau dénonce beaucoup de choses liées à la nature, notamment. C’est époustouflant de le découvrir. » La bourgmestre Carmen Ramlot s’est dit également très impressionnée. « C’est du lourd, très professionnel. » Avec un mélange d’acteurs professionnels français et d’acteurs amateurs de la région, comme le jeune Remy Cadet, ou André Gillardin.

Depuis le 13 novembre, ils sont en répétition intensive au ROx jusqu’au 23 décembre. Il y aura un peu de relâche à Noël, mais ça redémarrera le 28 décembre jusqu’au 6 janvier. Et à partir du 9 janvier, tout le monde sera en répétition intensive à Bertrix pour prendre ses marques dans le vrai décor, avec les costumes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une