Les projets de centres commerciaux à Namur et Verviers débloqués

Un centre commercial à Verviers, un autre à Namur… Ces projets étaient devenus hypothétiques, avec les soucis financiers reconnus du promoteur, la société Urbanove (détenue par Banimmo et d’autres actionnaires, dont la SRIW) et son placement en procédure de réorganisation judiciaire (PRJ). Ils viennent de reprendre de la consistance, avec la décision rendue jeudi en fin de journée par le tribunal de commerce de Bruxelles.

Mercredi, les créanciers avaient approuvé l’offre de reprise pour quelque 23 millions (une partie du montant est fixe, l’autre sera variable en fonction de la valorisation du bien bâti). Soit un montant cinq fois moins élevé environ que les créances en cours. Et jeudi, le tribunal a validé ce plan. Ou plutôt, ces plans, puisque le projet « Côté Verre », situé à deux pas de la gare de Namur, sera repris par Besix (Le Soir de ce vendredi), tandis que son équivalent verviétois, « Au fil de l’Eau », revient à City Mall (ex-Foruminvest Belgique).

« C’est une bonne nouvelle, se réjouit Patrick Mertens de Wilmars, CEO de Banimmo. Le tribunal a entendu qu’il y avait urgence pour avancer ». Les créanciers mécontents disposent désormais de 15 jours pour déposer un recours contre cette décision. « Je me réjouis de voir que le repreneur du projet namurois soit aussi solide qu’un groupe comme Besix, a pour sa part commenté le bourgmestre Maxime Prévot (CDH). D’autre part, ce qui me satisfait, c’est qu’on ait coupé le cordon entre le projet namurois et le projet verviétois. Car si le projet namurois n’a pas pu éclore jusqu’à présent, c’est parce qu’il était tiré au fond de la Meuse par le boulet verviétois. »