Climat: 2016 a été une année particulièrement chaude en Europe

Notre continent a transpiré ces douze derniers mois. La situation ne devrait pas s’améliorer dans un futur proche.

Temps de lecture: 2 min

L’Europe aura eu chaud en 2016. Selon le bulletin d’analyse régionale publié par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), 2016 se hisse à la quatrième place des années les plus chaudes sur le continent. À l’échelle de la planète, 2016 est toujours sur la trajectoire d’un nouveau record de température : la moyenne mondiale devrait être supérieure de 1,2ºC à celle de l’ère préindustrielle.

Et après 2015 et 2016, 2017 s’annonce comme la troisième année consécutive pendant laquelle la température mondiale aura été supérieure d’1ºC à cette moyenne préindustrielle. Cette tendance à long terme affecte particulièrement les températures nocturnes. Les raisons de ce phénomène ne sont pas encore expliquées.

Autre constat : alors que l’Europe de l’Ouest et le pourtour méditerranéen, principalement à l’est, ont enregistré des déficits parfois importants de précipitations, l’Europe a été touchée par de sérieuses inondations en 2016.

En cette fin d’année, c’est la situation en Arctique qui préoccupe le plus. L’extrême nord de la planète connaît une vague de chaleur sans précédent. En novembre déjà, la banquise fondait alors qu’elle aurait dû se reformer. Le phénomène se produit à nouveau : les températures de l’air atteignent des niveaux records et l’eau de mer est anormalement chaude.

L’analyse complète sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une