Moins de visiteurs pour Mini-Europe

Avec les menaces puis les attentats du 22 mars dernier, l’année a été très difficile pour le secteur hôtelier et le secteur touristique en général. « Comme tous nos collègues fort axés sur le tourisme international (Atomium, Musée Magritte), Mini-Europe a perdu environ 30 % de ses visiteurs et de son chiffre d’affaires », nous précise Thierry Meeus, directeur de Mini-Europe et d’Océade.

Avec, selon lui, deux facteurs aggravants : la période où ils ont eu lieu ainsi que la fermeture de l’aéroport national pendant plusieurs jours. « Ils ont eu lieu juste au moment où les touristes choisissent leurs vacances, ce qui est vraiment catastrophique. Et la fermeture de l’aéroport a forcé tous les touristes, même ceux qui ne le souhaitaient pas, à annuler leur voyage vers Bruxelles. Les tour operators ont fait de même. » Pour lui, pas de doute : « C’est donc la pire année depuis la fermeture de l’Atomium en 2004-2005. »

Océade, le parc aquatique également situé sur le plateau du Heysel, sera en léger retrait par rapport à 2015, une très bonne année il est vrai. « Nos 20 % de visiteurs étrangers ont vu leur nombre en recul d’un peu moins de 30 %. Mais ils ont été compensés par les Bruxellois et les Belges tandis que les Français, surtout venant du Nord, ont chuté de seulement 20 %. »

Et Thierry Meeus n’hésite pas à le dire. « En chiffre d’affaires, Océade est sans doute numéro un à Bruxelles, devant Mini-Europe et l’Atomium. »

Il observe que toutes les attractions bruxelloises semblent avoir connu de bons mois de novembre et de décembre. Même si l’explication est incertaine. « Est-ce déjà un retour à la normale ou lié à une conjoncture particulière ? Personne ne peut encore le dire. »

De manière plus générale, il observe. « Bruxelles était, avant les attentats, (seulement) à la 30e place environ en tourisme de loisirs. Nous ne sommes pas encore dans les deux premiers cercles de destination. A savoir, les grandes capitales (comme Londres et Paris) ou les anciennes capitales d’empire ou de colonies (comme Amsterdam et Prague). »