S'identifier S'abonner

Crash du Tupolev: Moscou scandalisée par les caricatures de Charlie Hebdo

Une fois encore, les dessins de Charlie Hebdo n’ont pas fait l’unanimité.

Par la rédaction

Temps de lecture: 2 min

Nouvelle polémique pour Charlie Hebdo. Dans son dernier numéro paru ce mercredi 28 décembre, les caricaturistes du journal satirique, célèbres pour leur humour noir, ont publié trois dessins liés au crash d’avion russe qui s’est écrasé en mer Noire et qui a coûté la vie à 92 personnes, lors du soir de Noël. Des caricatures qui ont profondément choqué les Russes.

Les chœurs de l’armée Rouge, victimes du crash

Sur l’une des caricatures, on y voit l’avion, un Tupolev Tu-154, en chute libre et dont les réacteurs ont lâché et sur lequel on peut lire : «  Mauvaise nouvelle : Poutine n’était pas dedans  ! ». Le deuxième dessin montre un chœur de l’armée Rouge, la bouche ouverte, en train de chanter tandis que l’avion s’écrase et à côté duquel on lit très distinctement : «  Aaaaaaaaa… Le répertoire des chœurs de l’Armée rouge s’élargit ». Sur le troisième figurent les victimes du crash en train de chanter sous l’eau face à un public de poissons. «  Après la catastrophe, l’Armée rouge conquiert un nouveau public » peut-on lire.

Une « abomination »

Près d’une semaine après le crash, les autorités russes dénoncent ces caricatures qualifiées « d’inhumaines ». «  Les défécations sur le papier de ces bipèdes parisiens ne nous touchent pas au cœur. Il ne faut pas même prêter attention à cette abomination, humiliante pour toute personne normalement constituée  », s’est insurgé Igor Konashenkov, porte-parole du ministère de la Défense russe. Avant de poursuivre très offusqué : « si cette soi-disant œuvre représente les valeurs occidentales, leurs dépositaires et défenseurs sont condamnés au moins à la solitude dans le futur. Il n’est pas étonnant que nos compatriotes qui avaient posé dans les T-shirts ‘’Je suis Charlie’’ se taisent  ».

Un « acte d’extrémisme »

Sur Twitter, si certains saluent l’irrévérence légendaire du journal… d’autres, en revanche, s’indignent et dénoncent un acte «  d’extrémisme ». Comme Irina Yarovaya, vice-présidente de la Douma (NDLR. Parlement russe), qui condamne fermement ces caricatures qu’elles jugent comme étant «  hors de la morale humaine et hors de la loi ». «  C’est de l’extrémisme qui n’a aucun rapport avec le journalisme et la créativité », s’est-elle scandalisée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP