Epuisés, 25 policiers de la zone Bruxelles-Ouest se mettent en arrêt maladie

Les agents de police de la zone Bruxelles-Ouest ont refusé de patrouiller dans la nuit de jeudi à vendredi. Plus précisément, à 21h30, 25 agents ont déclaré être malades. Les agents sont, selon leurs dires, épuisés par les heures supplémentaires. Le chef de la police a dû trouver des remplaçants de dernière minute pour combler ce trou.

Selon le chef de la police, Johan De Becker, l’action n’a eu aucun impact sur la population. Il explique que ces agents peuvent être remplacés mais que ces « actions ne peuvent être tolérées ». Il comprend néanmoins la fatigue de ses officiers. Le radicalisme et le niveau 3 de la menace les obligent à faire des heures supplémentaires dans un contexte difficile.

Sur le même sujet
Police