Bilan 2016 du tourisme en Wallonie - Après le vélo en 2016, la Wallonie sera gourmande en 2017

"On va créer de nouveaux circuits axés sur la bière, le fromage ou le vin, renforcer les synergies tourisme-horeca, monter de nouveaux événements", a commenté M. Collin (cdH), à l'occasion d'une conférence de presse sur le bilan touristique wallon en 2016 et les perspectives 2017. Les activités de "Wallonie gourmande" seront présentées ultérieurement. L'an dernier, la thématique "Vivre la Wallonie à vélo" a permis de "tourner une page" dans la manière d'appréhender le cyclotourisme en Wallonie, selon Gilbert Perrin, fondateur de l'asbl "Chemins du rail". "Ces 20 dernières années, on nous disait que la Wallonie était trop pentue, que le temps y était trop pluvieux et que la culture du vélo y faisait défaut. Faux: la Wallonie est un territoire orienté vélo". En 2016, le label "bienvenue vélo" a pu être délivré à 235 opérateurs touristiques supplémentaires, portant leur nombre à 537. Pas moins de 117 projets ont été retenus pour l'acquisition de vélos, de bornes de rechargement de vélos électriques, d'abris et de parkings vélos. Outre un imposant guide des plus belles balades à vélo (50 boucles en Wallonie, 520 pp., décliné aussi en néerlandais aux éditions Racine-Lannoo), les éditions Ouest-France publient en ce début 2017 une version wallonne de leurs célèbres "vélo-guides": "La Wallonie à vélo par les voies vertes" (30 cartes, 143 pp, 14,90 euros). "Avec 80 euros de dépense en moyenne par jour, le touriste à vélo est l'un de ceux qui contribuent le plus" au tourisme wallon, selon M. Collin.