Les États-Unis prennent de nouvelles sanctions contre Vladimir Poutine

Les États-Unis ont pris lundi de nouvelles sanctions contre la Russie en prenant pour cibles un proche du président Vladimir Poutine et deux meurtriers présumés de l’opposant Alexandre Litvinenko, ex-espion du KGB, empoisonné au polonium à Londres en 2006.

Le Trésor et le département d’État ont annoncé dans des communiqués qu’ils ajoutaient ces trois noms à la liste dite Magnitski du nom d’une loi américaine de décembre 2012 qui permet de geler les éventuels biens et intérêts aux États-Unis de responsables russes coupables selon Washington de graves violations des droits de l’homme.