Meusinvest rachète la Grand Poste

Le dossier de la Grand Poste est loin d’être une sinécure. L’emblématique bâtiment situé rue de la Régence, à Liège, n’a vu aucun projet de réhabilitation aboutir depuis des années. Un casino, un hôtel, des surfaces commerciales, de nombreuses affectations ont été évoquées. Mais toutes se sont heurtées à un problème de taille : l’absence de parking.

Depuis de longs mois, plus rien n’a bougé. Jusqu’à ce que Meusinvest s’implique. L’outil économique public liégeois vient de racheter les parts du promoteur principautaire Pierre Berryer, comme nous l’a confirmé son directeur général, Gaëtan Servais.

« La volonté est de continuer à développer le quartier numérique et le district créatif que nous avons créés à partir de la place Saint-Étienne, confie l’intéressé. Nous sommes actuellement impliqués dans les restaurations et réaménagements de la Chapelle et du Fiacre. Mais avec l’évolution de Leansquare (l’accélérateur de start-up de Meusinvest, NDLR), nous avons besoin d’espace .  »

C’est là qu’intervient le projet Grand Poste. « Nous avons là 9.000 m² brut d’espace à développer. Nous avons monté un projet en vérifiant la faisabilité financière, avec comme objectif à moyen terme d’être à l’équilibre. Et les résultats se sont avérés positifs ». Dès lors, Meusinvest s’est engouffré dans la brèche. L’ensemble du bâtiment sera restauré et complètement réaménagé. Et tout pourrait aller très vite. « Les permis existent déjà, commente le directeur de l’invest liégeois. Dès lors, nous espérons pouvoir démarrer quasi immédiatement et ne pas être impactés par les retards. Nous souhaitons pouvoir déjà utiliser le rez-de-chaussée pour la fin 2018 .  ».

« En tout, l’ensemble est estimé à 16 millions d’euros, confie Frédéric Driessens, directeur financier de Meusinvest. L’enveloppe du bâtiment et la toiture sont classées. Il y a donc entre 3 et 3,5 millions d’euros de subsides potentiels. Les 12,5 millions d’euros qui restent sont à financer par Meusinvest .  »

Reste un point essentiel : qu’y mettre ? Outre l’accélérateur de start-up Leansquare, qui pourra se développer sur 3 à 4.000 m² et ainsi soutenir une vingtaine de start-up par an, des discussions sont en cours avec différents partenaires. Dont l’université de Liège, notamment, qui pourrait y créer sur un espace de 1.500 à 2.300m2 un pôle communication qui comprendrait le service com de l’unif mais aussi les locaux de travaux pratiques du département de communication. L’ULg a toujours été intéressée par l’endroit, mais l’aspect financier bloquait tout projet.

Le rachat de la Grand Poste par Meusinvest (et deux promoteurs immobiliers, à savoir BPI et un partenaire hollandais) va permettre de débloquer un autre dossier : celui de la création de plus de 200 kots à l’arrière du bâtiment, soit à la place de l’actuel parking qui se trouve face au commissariat de police « Liège-Wallonie ». Un projet porté par la société Eckelmans qui a déjà rénové l’ancienne résidence André Dumont. L’investissement serait, pour ce projet, d’une vingtaine de millions d’euros.