L’épidémie de grippe pourrait être atteinte la semaine prochaine

La France connaît une situation critique. En Belgique, les cas ont fortement augmenté depuis la semaine dernière.

Journaliste Sciences et Santé Temps de lecture: 2 min

L’épidémie de grippe est à nos portes en Belgique, annonce l’Institut scientifique de Santé publique (ISP). En effet, la semaine dernière, le nombre de malades a fortement augmenté. Entre le 2 et le 8 janvier, 133 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin généraliste pour des symptômes grippaux (contre 70 personnes du 25 au 31 décembre 2016). On se rapproche donc du seuil de 140 qui, lorsqu’il est dépassé, est l’un des signes d’une épidémie.

La propagation provient de la France qui connaît actuellement une situation critique. Là, l’épidémie a démarré il y a un mois et elle est proche de son pic. Les services d’urgence des hôpitaux sont confrontés à un afflux de personnes âgées touchées par la grippe. Marisol Touraine, la ministre française de la santé a d’ailleurs appelé les hôpitaux à reporter les opérations non urgentes de manière à pouvoir prendre en charge les malades de la grippe. Certains hôpitaux français avaient déjà pris des mesures en ce sens dès vendredi en raison de la saturation de leurs établissements.

À Lyon, on apprenait le 7 janvier que 13 résidents d’une maison de retraite étaient décédés de la grippe en quinze jours. Rappelons que durant l’hiver 2015-2016, l’épidémie de grippe avait été particulièrement virulente en France, menant à la surmortalité de 18.300 personnes. Or, il s’agissait de la même souche que cette année, à savoir la souche A(H3N2).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une