Kazakhgate: «Qui pouvait savoir en 1997?»

Pour Claude Eerdekens (PS), ancien président de la commission des naturalisations, « avec ce qu’on sait aujourd’hui de M. Chodiev, on ne l’aurais pas naturalisé à l’époque, bien évidemment. »

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

A lire sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet (2) La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une