Les Républicains ont fait un premier pas vers l’abrogation de l’Obamacare

Le président élu Donald Trump a lui même exprimer à plusieurs reprises sa volonté de remplacer la loi sur les soins de santé.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 2 min

Les Républicains du Sénat ont fait un premier pas vers l’abrogation de la loi sur les soins abordables (Affordable Care Act), en approuvant un plan budgétaire qui leur permettrait de détruire l’Obamacare sans craindre une obstruction parlementaire démocrate, indique le New York Times.

Protestations démocrates

Durant le vote, les Démocrates ont protesté et exprimé leur consternation et leur colère face à la perspective de voir des millions d’Américains perdre leur assurance santé. Alors que tout débat est interdit pendant le vote, de nombreuses voix démocrates se sont élevées.

La sénatrice Maria Cantwell a estimé que les Républicains « volent les soins de santé aux Américains » tandis que le sénateur Ron Wyden a rappelé que « les soins de santé ne devraient pas être uniquement accessibles aux gens sains et riches ».

Une législation particulière

Au final, le plan budgétaire a été approuvé à 51 voix contre 48. Cette décision qui arrive avant même l’inauguration du président élu Donald Trump, montre la vitesse à laquelle les Républicains travaillent pour garder leur promesse et abroger la réforme d’Obama.

Il s’agit d’une décision essentiellement procédurale, qui prépare le terrain pour une législation particulière, appelée loi de réconciliation. Une telle loi peut être utilisée pour abroger des parties significatives de la loi sur les soins de santé, et, plus important, l’immunise contre une obstruction parlementaire.

Selon ce plan budgétaire, les comités de la Chambre et du Sénat devraient proposer la loi abrogative pour le 27 janvier.

Donald Trump devrait proposer son propre plan

Les Républicains voient dans la victoire de Donald Trump un signe positif pour revenir en arrière sur cette loi. Le nouveau président et son équipe devraient travailler au développement de la loi remplaçant l’Obamacare.

Ce mercredi, Donald Trump a annoncé qu’il présenterait son propre plan pour remplacer la loi dès que son candidat au poste de ministre de la Santé et des Services sociaux, Tom Price, sera confirmé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une