Le livre de Jacqueline Galant, une vérité qui dérange

Dans sa confession personnelle et politique, l’ex-ministre libérale de la Mobilité dresse un portrait (très) peu flatteur du monde politique. Et s’en prend frontalement à Didier Reynders. Mais au MR, on juge qu’elle se fait surtout du tort à elle-même, plus qu’au parti.

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 1 min

A lire sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une