Un travailleur sur sept boit trop

© Roger Milutin
© Roger Milutin

Près de 14 % des salariés belges boivent trop, selon l’étude menée par le prestataire de services RH Securex sur un panel de plus de 1.600 salariés belges via internet et de manière anonyme, afin que l’interviewé n’ait pas la tentation de mentir sur sa consommation réelle. Soit plus de 2 verres d’alcool (pour les femmes) ou 3 verres d’alcool (pour les hommes) par jour.

La tendance se maintient. Le chiffre ne varie pas vraiment depuis six ans. Deux fois plus d’hommes que de femmes déclarent boire trop (18 % vs 9 %). L’abus d’alcool est plus fréquent chez les salariés du secteur public que ceux du secteur privé (17 % vs 12 %). Fumer et boire vont de pair : les fumeurs sont plus de deux fois plus nombreux que les non-fumeurs à consommer trop d’alcool (23 % vs 10 %).

Stress et bien-être

La consommation excessive d’alcool et le stress vont de pair ; les salariés sujets au stress présentent plus fréquemment un comportement problématique à la boisson (17 % vs 11 %) et les buveurs problématiques sont plus stressés (59 % vs 47 %).

Toujours d’après l’enquête de Sécurex, les salariés qui consomment trop d’alcool sont généralement plus nombreux à être mal dans leur peau (53 % vs 38 %) et plus nombreux à ne pas ménager les personnes de leur entourage (45 % vs 27 %). 59 % des salariés consommant trop d’alcool indiquent que leur travail a une influence sur leurs maux physiques, contre 47 % pour ceux qui boivent moins. 55 % des personnes présentant une consommation excessive d’alcool constatent que leur travail pâtit de leur état d’esprit, contre 44 % pour ceux qui boivent moins.

Alcool, cause ou conséquences? Toutes les explications dans Le Soir+

Sur le même sujet
Économie et finances