Deux avions ont failli entrer en collision au-dessus de Gand

Un « incident sérieux » est survenu entre deux avions le premier jour de l’an au-dessus de Gand, selon une information publiée samedi sur le site de la VRT deredactie.be et confirmée à Belga par le SPF Mobilité et le gestionnaire de l’espace aérien belge, Belgocontrol. Selon ce dernier, aucune erreur n’a été commise dans son chef.

Une collision évitée de justesse

D’après la VRT, un avion-cargo égyptien, un airbus A300, qui avait décollé depuis l’aéroport d’Ostende, serait presque entré en collision avec un avion de ligne de la compagnie Air France, un Airbus A320, qui assurait la liaison entre Paris et Amsterdam.

Toujours selon la VRT, l’avion français se trouvait alors à 22.000 pieds, soit à 6.000 mètres de haut, et entamait sa descente lorsqu’il a presque heurté l’avion-cargo égyptien qui, lui, se trouvait à 21.000 pieds et était en phase ascendante. La distance entre les deux appareils n’était plus que de 90 mètres verticalement et de 1.370 mètres horizontalement lorsqu’ils se sont croisés.

Une enquête est ouverte

« Une enquête a été ouverte après un accident survenu le 1er janvier entre deux avions, au-dessus de la région de Gand », a déclaré Sven Heyndrickx, le porte-parole du service public fédéral de la Mobilité. L’Air Accident Investigation Unit(AAIU), qui dépend du SPF Mobilité, a ouvert une enquête.

L’avion d’Egyptair aurait ignoré à trois reprises les instructions des contrôleurs aériens lui demandant d’adapter sa hauteur et d’arrêter de grimper. Même lorsque le système d’alerte TCAS -qui prévient l’équipage d’un danger imminent- s’est déclenché, l’appareil égyptien a continué à ignorer les instructions des contrôleurs aériens.