Trump, l’agent russe qui s’ignore

Ce vendredi 20 janvier, sur les marches du Capitole et sur la Bible, Donald John Trump doit prêter serment pour devenir le 45e président des États-Unis. Jamais cependant, dans toute l’histoire de la plus grande démocratie du monde, une entrée en fonction n’a été autant sujette à controverses. Jamais un président n’a suscité un tel climat de méfiance, pas depuis Richard Nixon et l’affaire du Watergate (mais là c’était en cours de mandat, pas à son début). Pourquoi ? Car le richissime magnat de l’immobilier et vedette de la téléréalité devenu l’homme politique le plus puissant de la planète… pourrait bien n’être qu’une marionnette du président russe, Vladimir Poutine ! Surnommé, faux bronzage oblige, l’agent orange, Trump serait-il plutôt un véritable agent rouge ? La réponse dans votre Soirmag+, à télécharger ici : www.soirmagplus.be