La démission de François Desquesnes (CDH) de chez Ores suscite la suspicion

À la genèse du scandale Publifin, il y a l’existence des comités de secteur, ces organes chargés d’assurer la transition après la fusion de plusieurs intercommunales et d’assurer aux anciens administrateurs un regard sur cette phase transitoire. Or, à l’origine (en 2013), ces organes ne devaient fonctionner que deux années. Mais un décret présenté et voté en 2015 avait prolongé de deux ans leur existence.

Une autre intercommunale était à l’origine de ce report : Ores. À sa demande, la Région wallonne avait consenti ce rabiot supplémentaire qui prendra fin en 2017. À l’époque, un texte avait été déposé par plusieurs parlementaires de la majorité PS-CDH, parmi lesquels François Desquesnes (CDH). Or, relève Sudpresse, ce dernier a quitté ses fonctions au sein de l’intercommunale le 14 décembre, quelques jours avant l’éclatement du scandale Publifin. Coïncidence ? La question est en tout cas sensible car le député sonégien est un proche de Benoît Lutgen, dont il a été jadis chef de cabinet. Et une des étoiles montantes du parti centriste.

Le décodage complet sur Le Soir +

Sur le même sujet
Politique