La E40 sera mise au régime

C e projet de réaménagement de l’E40 n’aura aucun impact négatif en termes de fluidité de trafic : le postulat de départ des études 2010 et 2015 était justement de ne pas rendre cette intégration urbaine dépendante d’autres solutions mobilité à mettre en œuvre au niveau fédéral. » Le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort (PS) n’y va pas par quatre chemins. Il maintient le projet de passage à deux fois quatre bandes de circulation au lieu des six actuelles pour la E40 mais il ne donne toujours pas de date de début de chantier.

En novembre dernier, le gouvernement avait annoncé la mise en œuvre d’une phase test dès 2017 ce qui avait provoqué quelques remous au sein de la majorité. Aujourd’hui, le CDH a rejoint le ministre-président car le tunnel Montgomery est de nouveau accessible. Julie de Groote a ainsi renouvelé son soutien au dossier. Les autres Régions s’inquiétaient également des embarras de circulation que cela pourrait provoquer (lire ci-contre). Ce cafouillage de communication a forcément attisé l’inquiétude des députés qui ont interpellé le ministre-président lors de la commission aménagement du territoire de ce mercredi.

« Ceux qui ont conçu l’arrivée de la E40 avaient certainement fumé la moquette, plaisante le député écolo Alain Maron. Les voitures zigzaguent en permanence car elles ne savent pas où aller exactement. Cet aménagement est une aberration et il nous semble logique de réduire le nombre de bandes vu que nous voulons diminuer le trafic automobile en entrée de ville. »

Actuellement, la E40 compte trois bandes après le ring et s’élargit ensuite à six bandes pour revenir à un aménagement urbain. « Ce n’est qu’une zone de stockage, ajoute Bernard Clerfayt (Défi). La suppression de bandes de circulation ne devrait donc pas avoir d’influence. Par contre, nous aimerions vraiment savoir quand les travaux débuteront. »

Du côté du MR, on s’inquiète surtout de la date de l’étude menée par Stratec. « Les comptages datent de 2010 et un rapport d’incidences a été fait en 2015, annonce Vincent De Wolf. Plusieurs projets comme Parkway et la rénovation des tunnels ont depuis avancé tout comme l’élargissement du ring par la Flandre. Et quelles seront les alternatives à la voiture ? »

Rudi Vervoort ne change pas son discours par rapport à l’accord de gouvernement, à savoir les deux fois quatre bandes de circulation. « Les études sont toujours pertinentes mais il est vrai que Reyers a changé la donne. Le calendrier des travaux sera donc à affiner avec la transformation en boulevard urbain et la rénovation des tunnels. Nous avons tout fait pour que le réaménagement de la E40 ne soit pas lié à la mise en place du RER. Quant à la création d’un parking de dissuasion, il semble plus opportun de le faire en amont, au niveau de Sterrebeek avec la mise en place d’un transport en commun express vers le centre. »

Dans un premier temps, la Région mettra entre un et deux millions d’euros pour supprimer deux bandes de circulation dans le sens entrée de ville en vue d’y développer un nouvel espace public. Les espaces séparateurs seront maintenus comme tel et un nouveau marquage au sol verra le jour dès l’entrée de la Région pour éviter le phénomène de changement de bande.

Dans une deuxième phase aura lieu une réorganisation complète de l’ensemble des bandes de circulation en ce compris une réduction physique de la largeur des espaces de circulation afin de réduire la vitesse. En tout, un budget de 10 millions d’euros sera dégagé. « Et quand toutes les voitures seront électriques, vivre à côté de l’autoroute ne sera plus problématique », rêve Rudi Vervoort.

Sur le même sujet
UrbanismeRénovationPS