Qui remportera la 5e édition de la Hockey India League ?

http://hockeybelgium.lesoir.be/wp-content/uploads/2017/01/HIL-500x333.jpg 500w, http://hockeybelgium.lesoir.be/wp-content/uploads/2017/01/HIL-768x512.jpg 768w, http://hockeybelgium.lesoir.be/wp-content/uploads/2017/01/HIL-300x200.jpg 300w, http://hockeybelgium.lesoir.be/wp-content/uploads/2017/01/HIL-128x85.jpg 128w, http://hockeybelgium.lesoir.be/wp-content/uploads/2017/01/HIL-32x21.jpg 32w, http://hockeybelgium.lesoir.be/wp-content/uploads/2017/01/HIL-150x100.jpg 150w" sizes="(max-width: 800px) 100vw, 800px" /> C'est aujourd'hui que débute la cinquième édition de la prestigieuse Hockey India League avec un premier duel entre les Dabang Mumbai et les Ranchi Rays, ce samedi, à Mumbai (15h00, heure belge). Comme lors des quatre saisons précédentes, de nouvelles règles vont être introduites pour pimenter les rencontres et ajouter un peu de spectacle aux 30 matchs de la saison régulière qui se dérouleront entre le 21 janvier et le 22 février. C'est ainsi que les buts inscrits sur phase de jeu classique  (donc pas sur p.c.) ou les stroke obtenus de la sorte seront récompensés au marquoir par deux buts. A côté de cela, dans le onze aligné par chaque équipe sur le terrain, il devra y avoir, au minimum, deux, et au maximum, cinq étrangers. Les demi-finales et la finale se dérouleront, elles, le week-end du 25 et 25 février à Mohai, la ville des Punjab Warriors, les champions en titre de la HIL.
Quatre joueurs belges disputeront finalement la compétition. En effet, Vincent Vanasch (Delhi Waveriders), Arthur Van Doren (Uttar Pradesh Wizards) et Manu Stockbroekx (Dabang Mumbai), qui ont profité des blessures de joueurs draftés précédemment draftés, ont été rejoint, par Florent van Aubel (Uttar Pradesh Wizards) qui remplace, lui, la superstar australienne, Jamie Dwyer. Avant eux, seul Tom Boon avait eu la chance de prendre part à l'India League, en 2015, après avoir été drafté pour la somme record de 103.000$ par les Dabang Mumbai. Parmi les six franchises, pas évident de dégager un favori. Les équipes semblent assez équilibrées et tout semble pouvoir arriver lors des multiples confrontations. Les champions en titre, les Jaypee Punjab Warriors, possèdent une solide expérience du tournoi et de la finale puisqu'ils sont invaincus en finale depuis trois saisons (ils se sont simplement inclinés aux shoot-Outs en 2014 et 2015. Les joueurs de Barry Dancer semblent donc bien armés pour tenter de conquérir un nouveau sacre en 2017. L'Australien pourra compter sur la superstar indienne, Sardar Singh, drafté en 2016, mais aussi sur la qualité et l'expérience de gars tels que Matt Gohdes, Mark Knowles, Robert van der Horst et Mink van der Weerden.
Les Uttar Pradesh Wizards pourraient eux aussi tiré leur épingle du jeu en s'appuyant sur un noyau très équilibré avec les meilleurs "locaux" comme PR Sreejesh, VR Raghunath, Ramandeep Singh et Akashdeep Singh qui ont été rejoints par Gonzalo Peillat, le meilleur sleeper du monde (?), Agustin MazzilliSeve van Ass, Sander Baart, Eddie Ockenden. Sans compter les deux Red Lions, Arthur Van Doren qui apportera toute ses qualités dans l'axe de la défense, et Florent van Aubel qui pourra démontrer toute l'étendue de ses qualités dans le cercle adverse. Les UP Wizards n'ont jamais disputé la finale de l'HIL et ils comptent bien changer cela cette saison.
Les Ranchi Rays se profilent également comme une des franchises à suivre après avoir acquis les services de Gurbaj Singh et de l'Allemand, Christopher Ruhr, les deux joueurs les plus chers, indien et étranger,, lors de la draft de cette saison (respectivement 99.000$ et 75.000$). Leur coach, Harendra Singh, qui vient de remporter la Coupe du monde U21 avec son pays, pourra aussi s'appuyer sur une brochette de stars comme le duo anglais, Ashley Jackson et Barry Middleton, Manpreet Singh, Fergus Kavanagh, Tim Deavin ou Mohammad Amir Khan. La surprise pourrait néanmoins venir des Delhi Waveriders, l'une des franchises les plus constantes de l'histoire de la HIL. L'équipe de Vincent Vanasch veut néanmoins oublier les désillusions de la saison précédente où ils sont néanmoins parvenus à atteindre les demi-finales. Mais le  coach Cedric D'Souzae a, à sa disposition, une équipe de grande qualité. Car, devant le meilleur gardien du monde, il peut aussi compter sur des internationaux très expérimentés comme Iain Lewers, Manu Brunet (Daring), Simon Child, Justin Ried-Ross, Rupinder Pal Singh (MVP en 2016), Harjeet Singh (le capitaine des champions du monde indien U21), ou Mandeep Singh.
Du côté des Kalinga Lancers, l'équipe a sauvé alterné le bon et le nettement moins bons ces deux dernières saisons. Mais elle pourra compter sur un effectif solide pour tenter de décrocher des résultats plus réguliers et pour atteindre, pourquoi pas, les Playoffs. Les joueurs à suivre dans le groupe : Andrew Charter, Matthew Dawson, Gurjinder SinghAran Zalewski, Billy Bakker mais surtout le solide allemand, Moritz Fuerste, et l'attaquant australien du Léopold, Glenn Turner.
Enfin, les Dabang Mumbai de Jay Stacy pourraient être la véritable révélation de cette cinquième édition. Le groupe est très équilibré et peut s'appuyer sur certaines grosses individualités pour faire la différence comme  le gardien irlandais, David Harte, Sander de Wijn, Jeremy Hayward, Harmanpreet Singh, Kieran Govers, Florian Fuchs, Robert Kemperman et... Manu Stockbroekx. La compétition s'annonce donc passionnante et elle sera à suivre en intégralité sur Star Sports.
Toutes les infos sur la cinquième saison de la Hockey India League : ici. Cet article Qui remportera la 5e édition de la Hockey India League ? est apparu en premier sur Hockeybelgium.