L’extrême droite européenne se réunit en Allemagne, avant plusieurs scrutins cruciaux

© Reuters
© Reuters

Au lendemain de l’investiture de Donald Trump, la présidente du Front national en France, Marine Le Pen, a retrouvé samedi en Allemagne des dirigeants de partis de droite extrêmes et populistes européens, pour tenter d’afficher un front uni avant plusieurs scrutins cruciaux.

Des centaines de manifestants, à l’appel de partis de gauche et de syndicats, étaient également attendus sur les lieux, à Coblence (ouest), pour protester contre cette rencontre. Le vice-chancelier et président des sociaux-démocrates allemands, Sigmar Gabriel, a annoncé sa présence, ainsi que le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn.

Un contre-sommet européen au lendemain de l’investiture de Trump

Cette réunion, présentée par ses organisateurs comme un «contre-sommet» européen, illustre, après les victoire de Donald Trump et du Brexit, les ambitions de ces courants politiques avant des élections législatives aux Pays-Bas mi-mars, présidentielle en France en avril-mai, et législatives en Allemagne fin septembre.

Ces droites extrêmes et populistes espèrent des scores record avec les thèmes qui les rapprochent: rejet de l’immigration, de l’islam, des élites et de l’Europe.