La publication du jugement à ses frais

En correctionnelle, la publication du jugement d’une trentaine de pages dans son intégralité avait été ordonnée, et ce dans deux quotidiens nationaux dont Le Soir. La défense du polémiste s’en était offusquée, parlant «  d’amende déguisée  » et estimant que ce procès avait déjà énormément de visibilité dans les médias. La cour d’appel de Liège a suivi le 1er  juge, estimant que cette parution aux frais du prévenu «  s’avère particulièrement nécessaire pour rappeler à la population qu’il est des propos qui tombent sous le coup de la loi, quel que soit celui qui le profère, et que la vie en société suppose un respect mutuel  ».