Le président du PS namurois appelle Di Rupo à «laisser sa place aux jeunes»

C’est un appel à la démission à peine masqué. Alors que le PS namurois présentait ses vœux aux militants ce lundi soir, son président Robert Joly a appelé Elio Di Rupo « à laisser sa place aux jeunes » et à « se remettre en question », comme le raconte la RTBF.

Le parti socialiste nage en plein scandale depuis les révélations sur l’affaire Publifin. Ce samedi, à l’occasion des vœux de la fédération liégeoise, le président du PS avait annoncé des discussions sur une série de mesures dans le cadre de ce dossier.

Sur le même sujet
PublifinPartis politiquesPS