Une intelligence artificielle pour les PME

Une intelligence artificielle qui répond à nos interrogations, anticipe nos besoins, pense pour nous… Une technologie futuriste digne d’un film hollywoodien pour beaucoup, mais pas pour le Verviétois Brice Cornet. Il a créé HaPPi, une intelligence artificielle aux services des PME, plus spécifiquement des commerciaux, et il a notamment puisé son inspiration dans le cinéma !

« Il faut remonter un peu en arrière. L’idée m’est venue en regardant le film Iron Man. Tony Starck (le héros du film, NDLR) y dialogue avec un être virtuel nommé Jarvis, qu’il a créé. C’était juste génial !  », raconte Brice Cornet. « Dans les années 1980, on imaginait le futur avec des robots qui faisaient tout pour les humains. Et mon rêve était de créer un être virtuel proactif. »

Un rêve qui s’est concrétisé avec HaPPi. Mais il n’en est pas arrivé là d’un seul coup. CEO de la société Simple CRM, il a d’abord travaillé sur son logiciel en ligne de travail collaboratif spécialisé dans la gestion des relations clients et des documents commerciaux. Dans un premier temps, il a envisagé de lui poser des questions et de lui faire exécuter des commandes.

« Un jour, d ans un couloir, j’entendais des gens sur Support Technique se marrer. Un client prétendait que son CRM était en panne. En fait, il attendait devant son ordinateur en pensant que le logiciel allait lui amener les clients tout seul. Mais ça ne m’a pas fait rire. Je me suis dit, c’est ça que les gens veulent. Cette personne, avec sa naïveté, avait mis le doigt sur le problème. »

Deux ans ont été nécessaires pour mettre au point cette intelligence artificielle. Un travail de titan qui a donné HaPPi, capable de répondre à des questions plus complexes, mais surtout de dresser des profils clients, mettre en place des stratégies, détecter les forces et faiblesses. Bref, donner des conseils de gestion et ainsi alléger la charge de travail. On est donc bien loin du simple moteur de recherche.

« Dans les PME, il n’y a pas quelqu’un pour analyser tous les chiffres en détail. L’indépendant est un véritable homme-orchestre. HaPPi est donc là pour lui faciliter la vie et le rendre plus efficace. Elle est autonome. Elle va donc regarder comment se déroule un échange avec les gens et va voir ce qui est le mieux pour toi. Il y a toute une partie de réflexion », détaille le Verviétois.

Bientôt la parole

Les bibliothèques de savoirs, dans lesquelles HaPPi puise, ont été constituées en travaillant avec des experts dans différents domaines, comme la comptabilité, les finances, le marketing…

Pour l’instant, HaPPi interagit par des messages textes qui apparaissent sur l’ordinateur et tous les autres outils connectés (smartphones, tablettes…). Mais dans sa prochaine mise à jour, elle sera dotée de la parole !

Bien entendu, l’utilisateur reste maître de la machine, en définitive. « HaPPi analyse, conseille, rédige des rapports, propose des idées, mais ne prend aucune décision. L’utilisateur reste seul maître à bord !  », précise bien Brice Cornet. Nous ne sommes pas encore en plein roman de science-fiction, où les machines prennent le pouvoir !

Sur le même sujet
Cinéma