La Citadelle triple son parking visiteurs

Comme le CHU et le futur CHC MontLégia, le CHR de la Citadelle est situé sur un point haut. Mais, à la différence des deux autres hôpitaux, il ne bénéficie pas d’un accès dégagé qu’il soit routier ou autoroutier. Contrairement au nouvel hôpital CHC qui sera directement relié à l’autoroute. Pire, le CHR génère une série de désagréments dans le quartier Sainte-Walburge, peu adapté aux 15.000 voitures qui rallient ou quittent le CHR tous les jours, sans compter les trois lignes de bus du TEC.

Grâce aux 4 millions d’euros dégagés par la Région wallonne dans le cadre des routes de l’emploi, le CHR, en partenariat avec la Ville et le TEC, va initier une série de chantiers pour améliorer la mobilité d’ici 2019. « Après avoir bouclé la phase de diagnostic, nous sommes en train de mettre la dernière main au Master Plan qui devrait être approuvé dans le courant du mois de mars », explique Frédéric Dhondt, le monsieur Mobilité du CHR. « Dans les documents de travail, le projet de liaison routière est toujours présent mais c’est à titre indicatif, précise la présidente du CHR Marie-Claire Lambert (PS). Il n’est plus question actuellement de réaliser la liaison ».

Les chiffres des comptages ne plaident d‘ailleurs pas pour la réalisation de cette (auto)route : actuellement 20 % des 15.000 véhicules qui accèdent au CHR viennent de Vottem et 10 % de Rocourt contre 47 % du sud de la ville (lire le diagnostic ci-contre). Une liaison ne résoudrait donc qu’une partie des problèmes d’accessibilité à l’hôpital.

1 Capacité du parking triplée. Actuellement, le parking visiteurs a une capacité de 330 places. « C’est nettement insuffisant. Cela entraîne non seulement du stationnement sauvage autour de l’hôpital mais également des flux de circulation superflus dans le quartier lorsque les gens tournent pour avoir une place », explique Frédéric Dhondt. La capacité du parking visiteurs va grimper à 1.000 places. « Nous allons lancer un marché de concession pour que l’investissement soit supporté par le privé. Ce n’est pas notre métier de gérer un parking, explique Marie-Claire Lambert. Il s’agira vraisemblablement d’un parking à trois niveaux dont un semi-enterré. Le projet devra s’accorder avec le site classé ». Le coût devrait varier entre 20 et 30 millions d’euros. L’étude d’incidences sera lancée d’ici quelques semaines.

2 Accès au parking modifié. Pour rejoindre l’hôpital au départ de la ville, les bus et véhicules particuliers empruntant la rue Montagne Ste-Walburge ne pourront plus tourner à droite au sommet de la côte, à hauteur du théâtre « Le Moderne ». Ils devront tourner à droite plus tôt et emprunter le chemin de la Citadelle qui mène directement au parking visiteurs et aux arrêts de bus. Pour ce faire, l’accès au chemin de la Citadelle va être élargi et le stationnement en voirie supprimé. Quant aux médecins et au personnel, ils disposeront de deux parkings, l’un à l’arrière de la Citadelle dont l’accès sera strictement contrôlé en amont avec fin du parking sauvage et un autre sur le site Horion. Une disposition qui permet de fermer définitivement à la circulation le boulevard du 3e génie.

3 Modifications de voiries et carrefours. Si le plan définitif n’est pas encore adopté, une série de modifications d’infrastructures vont affecter les rues et carrefours du quartier. Le boulevard Jean de Wilde passera à trois ou quatre bandes avec un site propre pour les bus menant au parking-relais situé en face du centre fermé de Vottem. La rue Ste-Walburge sera à sens unique dans toute sa longueur et des tourne-à-droite seront créés pour éviter les feux.

4 Aménagement du parc et des cheminements doux. Dès cette année, la Ville va refaire l’éclairage public du parc de la Citadelle. « L’objectif à long terme est de revoir les cheminements dans le parc pour favoriser les modes doux (vélos et piétons) notamment vers notre parking personnel sur le site Horion », explique Frédéric Dhondt. « Plus largement, le site de la Citadelle va être valorisé, sans abandonner l’option téléphérique qui pourrait arriver devant l’hôpital », déclare Marie-Claire Lambert

5 Révision de la signalisation interne. L’amélioration de la mobilité concerne également l’intérieur de l’hôpital en pleine transformation. Comme au CHU, le CHR va créer des « routes » pour mieux guider le patient dans les différents services. Inauguration à la fin du printemps en même temps que le hall d’entrée.